Ossements

Les collections les plus macabres

Quand on pense à un collectionneur, on s’imagine souvent quelqu’un qui collectionne les bandes dessinées, les timbres ou encore la monnaie. Mais comme il faut toute sorte de gens pour faire un monde, vous ne serez pas étonné d’apprendre que certains collectionnent des choses surprenantes, voir déplacées. Comme certaines personnes vouent un culte à la mort, voici quelques unes des collections les plus macabres :

Collection de tatous

À première vue, une collection de tatous ne semble pas macabre outre mesure. Mais quand c’est une collection de tatous de gens décédés, c’est autre chose. C’est pourtant ce que récolte Dr. Katsunari Fukushi depuis plusieurs années ; des peaux tatouées ayant appartenu à des gens aujourd’hui décédés. Certaines de ces peaux datent de 1920, et les « œuvres d’art » peuvent être consultés à l’Université de Tokyo.

Collection de photos médicales

Le docteur Stanley B. Burns possède la plus grande collection d’images médicales avec plus de 60 000 photos. Photos de décès, de malformation, d’exécution public, tout y est. Certaines vieilles images sont si macabres qu’on croirait qu’elles sont tirées d’un film d’horreur.

Collection de têtes préservées

Pendant plus d’un an, le Général Horatio Gordon Robley s’est intéressé au peuple Maori (peuple colonisateur de la Nouvelle-Zélande) au point de récolter le plus de têtes possible et de les préserver. Disons que les préarrangements funéraires ont changé quelque peu depuis! Après avoir vendu sa collection au Musée Américain de l’Histoire Naturelle de New York, la Nouvelle-Zélande travaille maintenant d’arrache-pied pour rapatrier la macabre collection.

 Collection de masques de morts

Laurence Hutton a acquis pendant plus d’une décennie des masques moulés à même les visages de personnalités connues décédés. Napoleon, Beethoven, Shakespeare et Newton sont du nombre. Si vous souhaitez contempler ces oeuvres , la collection est hébergée à l’Université de Princeton et peut même être consultée en ligne.